Les aides au déménagement de l’Éducation nationale

Les fonctionnaires peuvent demander des aides spécifiques pour déménager. La prime de déménagement de l’Éducation nationale en fait partie. Les enseignants du service public peuvent en réalité demander 2 aides au déménagement distinctes. Il s’agit de l’Indemnité pour frais de changement de résidence (ICR) et de l’Aide à l’installation des personnels de l’État (AIP).

  1. L’indemnité pour frais de changement de résidence (ICR)
  2. L’Aide à l’installation des personnels de l’État (AIP)

L’indemnité pour frais de changement de résidence (ICR)

L’ICR est une aide au déménagement permettant le remboursement de 2 types de dépenses :

  1. Frais de transport du fonctionnaire et de sa famille vivant dans le même logement ;
  2. Frais de déménagement depuis l’ancien logement du fonctionnaire.

L’enseignant ou le fonctionnaire de l’Éducation nationale doit demander cette prime de déménagement au plus tard 1 an après le changement de logement. Il doit s’adresser à l’Académie de sa nouvelle zone d’habitation. Le montant de l’aide à la mobilité allouée prend en compte plusieurs facteurs :

  • le nombre de personnes du foyer (enfants, personnes âgées à charge) ;
  • le volume des affaires à déménager (meubles, cartons) ;
  • le nombre de kilomètres du déménagement en question.

L’Aide à l’installation des personnels de l’État (AIP)

L’AIP est une prime de déménagement concernant la première affectation dans le service public. Un agent du service public peut aussi en bénéficier après une mutation dans un des quartiers prioritaires d’une ville. Les professeurs stagiaires peuvent également demander l’AIP. L’Aide à l’installation des personnels de l’État prend en charge tous les frais du premier mois d’installation :

  • premier loyer ;
  • frais d’agence ;
  • frais de déménagement ;
  • dépôt de garantie.

Le montant maximum de cette prime de déménagement est de 900 € pour la Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Île-de-France et les déménagements dans un quartier prioritaire. Elle est limitée à 500 € dans le reste de la France. L’AIP est soumise à certaines conditions de revenus. Le RFR (revenu fiscal de référence) de l’enseignant ne doit pas dépasser :

  • 24 818 € s’il y a un seul revenu dans son foyer ;
  • 36 093 € s’il y a 2 revenus dans son foyer.

Nous vous recommandons ces autres pages :